[fr]Version française[en]English version[en]Version française[fr]English version

[fr]Prendre RDV en ligne[en]Make an appointment

Docteur Jean Ichou
[fr]Chirurgien vasculaire & Phlébologue[en]Vascular surgeon & Phlebologist

22 Avenue de Friedland - 75008 Paris

Tél : +33 (0)1 42 25 10 33


Menu



Spécialités

L’Artérite des membres inférieurs

Qu’est-ce que c’est ?

L’artérite des membres inférieurs correspond à une atteinte de la paroi des artères des membres inférieurs, le plus souvent liée à la maladie athéromateuse (responsable de la formation de plaques au niveau de la paroi de l’artère).

Artherosclérose

Cette atteinte est responsable de la diminution du diamètre des artères (sténose) qui vont ainsi finir par se boucher (oblitération ou thrombose).

L’artérite des membres inférieurs est une des localisations préférentielles de la maladie athéromateuse (plaque de cholestérol dans les artères) avec les localisations cérébrales en particulier carotidiennes, cardiaques (coronariennes) et aortiques (pathologies qui réduisent l’espérance de vie de 10 ans en moyenne).

L’artérite des membres inférieurs est due à l’athérosclérose dans plus de 90% des cas et se manifeste préférentiellement après 50 ans chez un sujet tabagique.

Symptômes de l’artérite des membres

Crampe artériteEn général, le premier symptôme est la claudication intermittente.

Ce symptôme est une douleur apparaissant lors d’une marche. Après avoir parcouru 200 à 300 mètres, le sujet ressent une gêne progressivement croissante, une sensation de crispation, de crampe du mollet.

S’il continue de marcher, si le chemin monte, cette gêne devient douleur et gagne la cuisse puis la fesse tant et si bien qu’il doit s’arrêter de bouger. Après quelques secondes d’arrêt, la douleur disparaît.

Si le patient repart calmement, si le sol est plat, il peut à nouveau parcourir la même distance avant que ne revienne la même sensation.

Cette claudication intermittente signe une sténose ou une oblitération du côté concerné.

L’examen clinique peut montrer la disparition du pouls, un souffle à l’auscultation au niveau d’une artère.

Si la claudication intermittente artérielle des membres inférieurs est méconnue ou mal soignée, les lésions vont s’aggraver :

Cette gangrène peut survenir subitement par embolie distale ou se constituer plus progressivement en dehors d’un syndrome d’ischémie aiguë chez un patient ayant déjà des troubles trophiques importants. Elle survient surtout au niveau des orteils souvent après des soins cutanés intempestifs, surtout chez les sujets diabétiques. Elle se manifeste par une zone noire localisée.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur l’écho-doppler qui est le premier examen à faire et qui donne des renseignements très précis.
Si les lésions sont sévères et que l’on envisage un traitement plus agressif, on complétera le bilan par une artérigraphie ou un angio-scanner.

Traitement médical de l’artérite des membres

Les règles d’hygiène de vie sont primordiales :

Entraînement régulier : la marche tous les jours pendant une heure d’une allure lente et régulière est le meilleur traitement possible. Le patient doit s’arrêter dès l’apparition de la douleur et repartir deux minutes après la disparition totale de la douleur. Il peut ensuite augmenter progressivement la durée et la vitesse de sa marche.

D’autres conseils sont utiles :

Lavage des pieds

Traitement chirurgical de l’artérite des membres

Il s’agira le plus souvent d’une dilatation ou d’une re-canalisation de l’artère rétrécie ou oblitérée suivie de la pose d’une ou plusieurs endoprothèses (stents).

Si les lésions sont plus complexes ou trop étendues on aura recours à un ou plusieurs pontages réalisés soit par une veine prélevée sur la jambe, soit par une prothèse.

Chirurgie artérite des membres